Les dates clés de l'histoire de l'ENA

1848

Le ministre de l'Instruction publique Hippolyte Carnot a l'idée de créer une École d'administration, chargée de la formation des administrateurs gouvernementaux. Un décret de création est rédigé (décret du 8 mars 1848), mais l'école, installée dans l'ancien bâtiment du collège du Plessis, ferme en août 1849, quelques mois seulement après son inauguration, lorsque Carnot quitte son poste de ministre.

1936

Consécutivement à l'arrivée au pouvoir du Front populaire et de son ministre de l'éducation nationale Jean Zay, l'idée de créer une unique école de sélection et de formation des hauts fonctionnaires voit à nouveau le jour mais elle se heurte cette fois à un vote défavorable du Sénat.

1945

L'ENA est créée par l'ordonnance du 9 octobre 1945. L’École s'établit dans les murs de l'Hôtel de La Meilleraye, au 56 rue des Saints-Pères, à Paris.

1954

Le projet d'aménagement de la Grande écurie de Versailles qui devait héberger l'ENA est abandonné, faute de moyens.

1978

L'ENA s'installe dans l'hôtel de Feydeau de Brou, situé au 13 rue de l'Université, après sa restauration.

1991

Sous l'impulsion d'Édith Cresson, il est décidé de déménager l'école à Strasbourg. Avant d'accueillir l’ENA, la Commanderie Saint-Jean, construite au XIVe siècle et située au 1, rue Sainte-Marguerite à Strasbourg, fut successivement un lieu de commerce et de diplomatie, un hôpital puis, entre 1740 et 1989, une prison. Pendant treize ans, les activités de l'école sont organisées sur trois sites (rue des Saints-Pères, rue de l'Université à Paris et rue Sainte-Marguerite à Strasbourg). La promotion Simone Veil (2005-2007), fut la première à effectuer l'ensemble de sa scolarité à Strasbourg.

2009

Une classe préparatoire au concours externe d'entrée à l'ENA pour les jeunes issus de milieux sociaux modestes est créée, la classe préparatoire "Égalité des chances" (CP'ENA).

2018

Un concours externe spécial d’entrée à l’ENA réservé aux titulaires d’un diplôme de doctorat est créé. L’ENA rejoint l'Université Paris Sciences et Lettres (PSL) comme membre partenaire.