Abonnés

ACTUEL 47 – Kim Jong-un, le Général et la Bombe…

Faut-il que l’actualité obscurcisse le ciel au point qu’on en oublie, dans l’art stratégique, la genèse de la dissuasion et les débats de haut vol qui s’ensuivirent au début des années 1960 ? A cette époque, le vilain canard nucléaire était français et s’appelait le Général de Gaulle. Il est vrai que les circonstances étaient tout autres et qu’en particulier nul traité ne venait brider puis interdire l’accès au nucléaire militaire des prétendants potentiels. La France affirmait alors sa volonté de s’insérer en tiers dans un jeu limité aux deux Grands, la Chine et la Grande-Bretagne s’inscrivant l’une et l’autre (au moins initialement pour la première) dans ce bipolarisme. Ne faisons donc pas d’anachronisme entre ce que fut la situation de la France gaullienne et celle du Nord-Coréen Kim Jong-un en 2017. Et pourtant….

Lire la suite

Abonnés

La SdS publie un dossier sur la « Route de la soie »

La Société de Stratégie publie un grand dossier sur la « Route de la soie » qui rassemble de nombreux articles sur ce thème, à savoir :

  • Une introduction générale, par Eric de La Maisonneuve
  • L’initiative « Une Ceinture, une Route » peut fournir de nouvelles idées pour la coopération internationale, par Li Bingxing et Li Xiaohong
  • Construisons un nouveau monde plus ouvert et gagnant-gagnant
  • La Banque mondiale disposée à fournir toutes formes de soutien à la construction de « la Ceinture et la Route », par Zhang Niansheng
  • Le volume des échanges entre la Chine et les pays de « la Ceinture et la Route » atteint 20 000 milliards de yuans, par Wang Ke et Zhao Zhanhui
  • Le financement est un soutien important pour la construction de l’initiative « Une Ceinture, une Route », par Wang Guan
  • CEFC China Energy va renforcer ses investissements dans l’énergie dans les pays « Une Ceinture, une Route », par Li Xiang

Le dossier complet est consultable en cliquant sur le lien suivant : Dossier « Route de la soie ».

En outre, nous publions également une intéressante analyse de Stephen Aris, Senior Researcher au Center for Security Studies (CSS) de l’ETH de Zurich. Le texte intégral de l’analyse est consultable ici :

« One Belt, One Road » : la nouvelle route de la soie, par Stephen Aris

Abonnés

Mondialisation et sécurité

Pour un concept de défense du XXIe siècle

Eric de La Maisonneuve*

La géographie commande et explique l’histoire, notamment celle de la conflictualité qui en constitue la trame. C’est vrai pour n’importe quel pays, mais plus encore pour la France dont la position extrême sur le continent eurasiatique se combine avec son tropisme méditerranéen. Ainsi la France s’est-elle trouvée étroitement mêlée depuis ses origines aussi bien aux problèmes du continent qu’à ceux de l’outremer. Mais en permanence, depuis bientôt deux mille ans, pour des raisons de continuité territoriale et parce que les Romains nous ont légué le limes rhénan, seconde frontière de l’empire après celle de l’Elbe, les responsables français ont-ils été absorbés par la défense du « pré carré » européen, cet hexagone dont les richesses naturelles et les accès maritimes étaient enviés également par nos voisins anglo-saxons et germaniques. Lire la suite

Abonnés

ACTUEL 46 – « Agir ensemble », un nouvel oxymore ?

Parmi les facteurs fondamentaux de la stratégie – ceux qui rendent possible l’action -, pour la plupart remis en question par la révolution de la « globalisation », le rôle et la place des « acteurs » stratégiques revêtent à l’évidence une importance décisive.
Si l’on se permet de quitter un instant les chemins trop usités de la stratégie conventionnelle, celle qui ne s’attache qu’à la guerre ou à la géopolitique, et si l’on veut bien admettre, avec l’étymologie (stratos ageinagir ensemble), que la stratégie est bien plus que cela, qu’elle recouvre tous les domaines qui ressortent de l’action, alors les bouleversements de notre époque – politiques, sociologiques, économiques, techniques – ont un impact direct et profond aussi bien sur les logiques que sur les structures qui gouvernaient jusqu’à présent la « démarche stratégique ».
Celle-ci vise effectivement à obtenir des résultats dans la poursuite d’un objectif censé mobiliser les ressources nécessaires pour l’atteindre. Cet « agir » en perspective suppose donc la convergence des moyens et des volontés, cet « ensemble » qui traduit bien en langue moderne le grec « stratos » (foule, grand nombre, armée…). Lire la suite

Abonnés

ACTUEL 45 – Les enjeux mondiaux du « printemps français »

A suivre l’ensemble des débats organisés pendant la campagne électorale, il semblerait que la plupart des médias et aussi des divers commentateurs, focalisés sur les affaires intérieures, n’aient pas pris conscience de l’enjeu considérable que revêt l’élection présidentielle française dans le paysage politique et économique mondial – à moins qu’ils se soient tous refusés à aborder un thème aussi compliqué qu’inquiétant.

Lire la suite

Abonnés

La Chronique de Victor – Xiong’an : la nouvelle capitale chinoise ?

Le 1er avril 2017, quelques jours après les « deux sessions », Pékin annonce la création de la « Nouvelle Zone de Xiong’an », indiquant qu’il s’agit d’un projet d’importance nationale, du même ordre que furent la zone économique spéciale de Shenzhen dans le Guangdong et la nouvelle zone de Pudong à Shanghai. Une telle décision, qui ne fut même pas évoquée à l’occasion des sessions annuelles parlementaires chinoises en mars, fut une surprise pour tous les Chinois.

Lire la suite

Abonnés

Les articles « e-agir » de mars sont en ligne !

Les nouveaux articles de notre rubrique « e-agir » dédiée à l’analyse stratégique sont arrivés ! Voici la liste des nouveautés pour le mois de mars :

Abonnés

ACTUEL 44 – Une nouvelle donne stratégique

Alors que les experts et commentateurs de la vie politique mondiale se répandent en conjectures sur « l’imprévisibilité géopolitique » de l’année 2017, nous devrions au contraire, sinon nous réjouir, au minimum avoir un regard plein d’intérêt pour ces mouvements planétaires. Nous avons, presque tous, suffisamment dénoncé le « marécage stratégique » auquel nous condamnait une « uni-polarité molle », celle d’une « hyperpuissance » entravée et renonçante, pour ne pas applaudir aux changements de lignes qu’on observe ici et là, et qui recréent un peu partout des « espaces de manœuvre », des capacités de liberté d’action depuis longtemps paralysées. Certes, dès qu’on dit espace et qu’on pense liberté, on ouvre une boîte de Pandore : tout jeu, s’il est ouvert, est risqué et, selon la mise, peut entraîner sur des pentes glissantes. Mais l’essentiel se situe en amont, à l’amorce de l’ouverture du jeu, dans les possibilités offertes à tous les acteurs, pourvu qu’ils le veuillent et s’en donnent les moyens, de jouer leur rôle en s’inscrivant dans une prévisible reconfiguration du monde.

Lire la suite

Abonnés

Quelques vérités sur la question de la Mer de Chine méridionale

Par Son Excellence ZHAI Jun, Ambassadeur de Chine en France

I/ Si aujourd’hui 70% des produits aquatiques consommés en Chine proviennent de l’élevage, les Chinois ont été parmi les premiers peuples à explorer les océans. En Mer de Chine méridionale, la présence chinoise est très ancienne et le gouvernement chinois a commencé très tôt à exercer un pouvoir administratif sur les îles et archipels de la zone dont les noms figurent sur les cartes officielles de la dynastie des Ming (1368-1644). En témoignent également de nombreuses cartes des temps modernes et contemporains publiés dans différents pays.

Lire la suite

Abonnés

La stratégie pour tous ‑ Leçon 4

La Société de Stratégie vous annonce la publication du quatrième volet de « La Stratégie pour tous », petit cours de stratégie à l’usage de ceux qui ne désespèrent pas d’agir – le « 3CER ».

Cette quatrième « leçon » aborde la question de la communication :

« Historiquement, les moyens de cette communication ont longtemps été faibles et limités. (…) Avec l’invention de l’imprimerie, l’écrit permet une meilleure diffusion (…) des informations et des idées : il devient une « arme » essentielle dans les mains d’un pouvoir politique qui le contrôle (presque) totalement, jusqu’à l’apparition de la « presse » au XVIIIe siècle (…). L’information, d’instrument de pouvoir, devient un enjeu de pouvoir.
L’explosion des médias modernes au XXe siècle leur confère une importance stratégique majeure, avec la radio d’abord (…), puis avec la télévision et ses succédanés : l’image symbolise les faits (…) et s’impose aux opinions (…). L’information devient à elle seule « un pouvoir ».
»

La stratégie pour tous ‑ Leçon 4 : La communication