Adolescentes et jihadistes

L'arrestation en Syrie de la Française Émilie Koenig, annoncée le 3 janvier 2018, remet en lumière le phénomène des jeunes femmes radicalisées. Dans notre numéro de novembre 2017, le sociologue Farhad Khosrokhavar et le psychanalyste Fethi Benslama décryptaient pour nous cette nouveauté de l'univers jihadiste. Souvent bonnes élèves, issues des classes moyennes et converties, ces femmes renversent les idéaux féministes de leurs aînées en adhérant à ce régime violemment répressif. Leurs motivations ? Un mélange de désirs plus ou moins ambivalents, dont le trait d'union est l'aspiration à devenir adulte avant l'âge, parfois accompagnée d'une vision naïvement romantique.