Rechercherune actualité

Intervalle de dates

Rencontres de la gouvernance territoriale : les territoires de l’Etat

19/03/2018
L’ENA propose un cycle de cinq conférences sur les territoires de l’État.

L’accent sera mis sur la déconcentration et son articulation avec la décentralisation dans le cadre de l’organisation des régions mise en œuvre depuis 2016. Quelle place occupe l’État dans le processus de recomposition territoriale en cours ? Les conférences seront organisées sous la forme de tables rondes articulées sur l’intervention croisée de "grands témoins" de l’administration impliqués dans les processus de réforme, et dont les "vécus expérientiels" seront confrontés à des analyses de chercheurs émérites dans le domaine de la gouvernance territoriale et des politiques publiques.

Afin de valoriser les savoirs et l’expertise des intervenants sollicités par l’Ena et de faire des ponts entre le monde de la recherche, celui de la gouvernance et de l’administration territoriale, ce cycle fait l’objet cette année d’un partenariat éditorial avec la Revue "Pouvoirs locaux".  Les conférences feront à ce titre l’objet d’une présentation par le "fil rouge" et d’un compte-rendu analytique dans la Revue. L’ensemble sera ensuite repris dans le cadre d’une publication du CERA "Les papiers de la recherche" et sera, dans cette perspective, étoffé de publications et articles se rapportant aux sujets des conférences.

Fil rouge du cycle :

Jean-Luc MARX, préfet de la région Grand-Est, préfet de la zone de défense et de sécurité Est et préfet du Bas-Rhin

Pratique :

  • Les conférences sont d’une durée de 3 heures (17h30-20h30) afin de permettre un échange nourri entre les intervenants et les stagiaires.
  • Les conférences sont organisées sous la forme de tables rondes articulées autour des témoignages de grands témoins/experts impliqués dans les processus de réforme, éclairés du regard et de l’analyse d’universitaires ou chercheurs émérites dans les domaines de la gouvernance territoriale et des politiques publiques.
  • Le nombre de participants est en effet limité à 20, l’objectif étant d’initier un véritable débat entre les intervenants et participants sur l’échange de pratiques et de visions des territoires de L’État.

Les conférences se dérouleront à l’ENA sur le site de Paris.

Mardi 20 mars 2018 

Gouvernance et leadership territorial: une relecture critique du "pouvoir périphérique" à l'aune de la réforme territoriale

Lors de la conférence des territoires de juillet 2017, premier grand rendez-vous de la présidence Macron avec les élus, les maires et les présidents des communautés de communes ont réclamé un "véritable partenariat avec l’État". Quelles conditions pour la mise en place d’un dialogue constructif entre l’État et les collectivités territoriales ? Quel rôle pour l’État ? Quelle place pour le citoyen ? Comment répondre aux défis de la gouvernance partagée ? Allons-nous, avec la régionalisation et la métropolisation des territoires, vers une nouvelle géographie de l’action publique?

Objectifs :

  • Analyser l’actualité territoriale
  • Faire un exercice de prospective territoriale

Thématiques abordées :

  • La gouvernance partagée des nouvelles régions : une approche comparée
  • La dimension politique de la réforme : retour sur les élections sénatoriales et les effets de la réforme de 2014 sur le cumul des mandats.

Intervenants :

  • Eric Kerrouche, sénateur, directeur de recherche CNRS, Centre Emile Durkheim, Sc. Po. Bordeaux
  • Jean-Michel Eymeri-Douzans, professeur des Universités en science politique à l’Institut d’études politiques de Toulouse, directeur-adjoint de l’IEP, chargé du développement stratégique et international
  • Lieu : ENA Paris en  présence de Jean-Luc MARX  – en visio avec ENA Strasbourg

Mardi 22 mai 2018

Gérer et administrer les territoires : accompagner le changement sur les territoires

Le rapport de 2013 de la Cour des comptes sur l’organisation territoriale de l’État pointait des "défauts de cohérence", une "gouvernance mal assurée", et "une gestion des ressources humaines inadaptée". Il jugeait à cet égard impérative une "nouvelle réforme des services déconcentrés de l’État". La Cour des comptes doit publier au mois de novembre 2017 un nouveau rapport thématique sur l’organisation territoriale de l’État. Ce rapport sera le produit d’une enquête menée par une formation inter-chambres mis en place en 2015 regroupant les sept chambres de la Cour des comptes et portera sur les exercices 2011 à 2016. Elle a pour objectifs de réaliser un état des lieux de la situation de l’État déconcentré et d’examiner l’adéquation de l’organisation et du fonctionnement de l’État au regard des missions qui lui sont imparties.

Objectifs :

  • S’interroger sur les nouvelles modalités de gestion des ressources humaines à l’heure de la réorganisation territoriale
  • Dégager des pistes d’améliorations possibles notamment suite au rapport de la Cour des comptes

Thématiques abordées :

  • Point sur la nouvelle organisation régionale de l’État
  • Les logiques de professionnalisation et de l’encadrement dirigeant de l’État sur les territoires : mise en perspective et enjeux

Intervenant :

  • Jean-Luc MARX, préfet de la région Grand-Est, préfet de la zone de défense et de sécurité Est et préfet du Bas-Rhin

Mardi 3 juillet 2018

Les territoires de l’innovation numérique : la révolution numérique rend t- elle l’État plus véloce et les territoires plus agiles ?

Quatrième révolution industrielle, disruption, jeunes générations, révolutions numériques, villes intelligentes, gouvernance partagée, intelligence territoriale… Cette conférence vous propose d’explorer la transformation numérique des territoires, de saisir les dynamiques en cours et d’illustrer la diversité des systèmes d’innovation mis en place par les acteurs de la gouvernance territoriale.

Où en est la transformation numérique de l’État et celle des territoires ? Pour quels nouveaux modes de régulation et quelles nouvelles dynamiques territoriales ?

Objectifs :

  • Mettre en perspective critique les effets concrets de la transition numérique et la capacité de l’État à y répondre
  • S’inspirer d’expériences innovantes pour développer de nouveaux projets

Thématiques abordées :

  • Les mesures mises en place pour les collectivités territoriales dans le cadre de l’article 69 de la Loi pour une République numérique
  • L’analyse de projets financés par les programmes d’investissement d’avenir (PIA) avec l’exemple des smart cities

Mardi 25 septembre 2018

Préserver l’équilibre des territoires, le supplice de l’État ? Ou comment répondre au défi de la cohésion territoriale.

Les décideurs territoriaux doivent répondre à un défi d’envergure, celui de la cohésion territoriale alors même qu’ils sont soumis dans la prise de décision et l’allocation de ressources à des injonctions paradoxales, entre une demande sociale qui augmente d’un côté et, de l’autre, leur capacité à répondre et participer à la réduction des dépenses publiques. Il est parfois compliqué, dans un cadre budgétaire de plus en plus contraint, d’assurer le développement des biens, prestations et services à destination des populations. Les efforts pour soutenir le développement des territoires tout en répondant à l’objectif de performance des services publics ne permettent pas toujours d’obtenir des investissements publics locaux la réduction de la fracture sociale, encore moins celle de la dépense sociale induite par cette fracture sociale. Toutes les collectivités ne sont pas égales face à cette problématique. Des disparités socioéconomiques existent de façon infra-régionale ou infra-départementale.

Se pose l’épineuse question de la péréquation ou de la solidarité et donc de la place de l’État comme régulateur social, garant de la cohésion des territoires.

Objectifs :

  • Interroger la pertinence des dispositifs d’action mis en place par l’État sur les territoires afin de lutter contre les inégalités territoriales.

Thématiques abordées :

  • La cohésion territoriale face à la "crise" des finances publiques
  • Les coopérations territoriales sont-elles efficaces pour réduire la fracture sociale ?
  • La planification territoriale permet-elle davantage de cohésion territoriale ?

Mardi 27 novembre 2018

L’innovation sociale comme vecteur de transformation territoriale : mise en perspectives et enjeux

Avec le numérique, de nouveaux paradigmes et référentiels de l’action publique émergent sur les territoires. L’heure est à la « métamorphose systémique », le raisonnement en écosystèmes d’innovation qui impliquent d’élaborer de nouvelles stratégies d’organisation et de repenser les façons de penser et de faire les politiques publiques. Si certains dirigeants ont pris dès le départ le train de l’innovation territoriale en matière de politiques publiques, d’autres se montrent encore démunis face à ces nouvelles façons de penser et de faire l’action publique. En effet, la transformation digitale est culturelle et managériale.

Elle appuie de nouvelles façons de travailler, faisant du management un enjeu stratégique majeur pour les dirigeants territoriaux. De nouvelles notions émergent. On entre dans l’ère du travail collaboratif, de l’agilité des organisations, de l’intelligence créative, autant de notions nouvelles qui au-delà des effets de modes prennent sens et font sens dans la manière de gouverner sans qu’elles ne fassent l’objet d’une réflexion approfondie, le plus souvent faute de temps nécessaire à la prise de recul.

Objectifs :

  • Penser la transition numérique et la transformation des organisations par le prisme de l’innovation sociale
  • Avoir une notion plus claire du sens des notions et des enjeux
  • Favoriser l’échange d’expériences sur l’innovation sociale

Thématiques abordées :

  • L’innovation sociale
  • L’intelligence territoriale
  • Le management territorial
  • Le marketing territorial