Europe et international

ENJEUX COMMUNS

L’interaction constante des politiques publiques avec des acteurs européens et internationaux, dans des cadres réglementaires ou des contextes politiques dictés par des évolutions survenues dans différentes régions du monde, est un fait acquis. L’interdépendance, par laquelle chaque acteur de la scène mondiale est affecté par les comportements et les décisions des autres, doit être prise en compte avec les sujets européens et internationaux.
La formation des élèves aux compétences attendues par les ministères employeurs de la fonction publique doit également en tenir compte, permettant en aval la valorisation de leur expérience dans des lieux clés de la gouvernance européenne et internationale.

OBJECTIFS COMMUNS

Sur chacun des sujets traités, il importe de présenter l’expertise et la vision françaises, mais également les approches extérieures à la France, à la fois lorsque celles-ci structurent le débat international en la matière, et lorsqu’elles émanent de régions du monde directement impliquées dans les dossiers traités. Si la dimension internationale et la dimension européenne sont présentes dans la majeure partie des domaines qui font l’objet d’enseignements à l’ENA (économique, droit, administration territoriale…), plusieurs thématiques sont développées autour d’objectifs spécifiques.

MÉTHODOLOGIE COMMUNE

La rédaction d’un rapport d’analyse et de propositions sur une commande d’une administration centrale, menée sous forme de conduite de projet en petit groupe autonome, permet d’explorer les différents aspects et enjeux concernant une
problématique de politique européenne et/ou internationale et ses incidences pour l’action publique française. C’est également un moyen de mieux comprendre le rôle et les moyens d’action des administrations centrales en la matière et de s’exercer à mener à bien un travail collectif.

À NOTER

Les enseignements sont assurés par des hauts fonctionnaires en poste au niveau national, européen et international, ainsi que par des experts reconnus des thématiques retenues. Ces enseignements prennent la forme de conférences de
cadrage destinées à stimuler l’analyse, de débats ou tables rondes permettant une pluralité de points de vue, d’études de cas visant à approfondir la maîtrise d’un dossier à travers un exemple réel, et enfin d’exercices pratiques permettant
d’acquérir des compétences techniques, notamment en matière de négociation.

EN COMPLÉMENT

Une attention particulière est portée aux thématiques au coeur de l’actualité, afin d’analyser quels en sont les enjeux et défis en termes de gouvernance européenne :

  • les relations entre l’Union européenne et les États-Unis ;
  • les conséquences du Brexit, ainsi que la coordination de l’Union européenne dans le cadre de la lutte contre le terrorisme feront l’objet d’interventions spécifiques.

Volet 1 - Questions internationales

OBJECTIFS

  • Sensibiliser les élèves au développement de la diplomatie d’influence.

La diplomatie d’influence se retrouve dans certaines pratiques, telles que les négociations multilatérales ou les relations de l’État avec les entreprises et la société civile, dans un objectif de défense des intérêts et de l’image de la France.
Certains secteurs constituent de forts vecteurs d’influence, à l’exemple de la diplomatie économique, la diplomatie numérique, la diplomatie environnementale ou la coopération au développement.

  • Approfondir la réflexion sur les questions de défense et de sécurité.

– Sensibiliser les hauts-fonctionnaires à une meilleure interaction avec les officiers supérieurs des Armées.
– Améliorer leur connaissance des enjeux et priorités politiques de défense de la France et des institutions stratégiques et militaires aux niveaux national et international.

  • Approfondir, en cohérence avec la prise en compte des objectifs précédents, l’analyse de plusieurs zones géographiquesclés des relations internationales contemporaines, hauts lieux de rivalités géopolitiques :

– le Moyen-Orient dans la tourmente ;
– l’Asie à l’heure de la puissance chinoise ;
– la résurgence des ambitions russes ;
– l’Afrique subsaharienne face aux défis de la sécurité et du développement.

PROGRAMME

Tables rondes regroupant des experts de ces zones avec des profils variés (diplomates, chercheurs, représentants de la société civile…) dans l’optique d’offrir une multiplicité de points de vue.

Volet 2 - Gouvernance européenne

OBJECTIFS

  • Définir la spécificité des négociations  dans un cadre européen, de la consultation des parties prenantes à la transposition des normes en passant par les contentieux sur l’interprétation des textes.
  • Décrypter les étapes-clés à ne pas négliger, lors desquelles la position de la France peut et doit être défendue de manière optimale.

En raison des changements institutionnels intervenus depuis le traité de Lisbonne, et de la crise économique et de gouvernance, un État membre ne peut plus influencer les décisions prises uniquement en exprimant sa position autour de la table du Conseil.
L’évolution des stratégies et des moyens d’influence apparaît dès lors comme une question centrale.

  • Définir une stratégie d’influence européenne efficace.

– comprendre les spécificités du processus décisionnel ;
– connaître la pratique institutionnelle et la nécessaire coordination interministérielle en amont ;
– aborder l’action d’influence des entreprises.

PROGRAMME

  • Négociations dans un cadre européen– Échanges croisés entre différents acteurs de la négociation, notamment au niveau des ministères, du Secrétariat général aux affaires européennes (SGAE), de la Représentation permanente auprès de l’Union européenne, des représentants des entreprises et les associations professionnelles

– Exercice pratique s’inspirant d’un cas réel de négociation en format trilogue (Commission européenne, Conseil de l’UE et Parlement européen). Cette simulation se déroule sur un jour et demi et est encadrée par des praticiens des institutions européennes, ce qui permet aux élèves d’acquérir les mécanismes de fonctionnement et la logique derrière la prise de décision.

  • Évolution des stratégies et moyens d’influence.