Afrique du Nord et le Moyen-Orient

Les relations entre l'ENA, l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient

Une coopération d'abord fondée sur des relations avec les écoles d'administration

L’ENA entretient en Afrique du Nord et au Moyen-Orient des liens historiques à travers les écoles et instituts d’administration existant dans plusieurs pays. Ainsi en Afrique du Nord, les relations de coopération se sont-elles nouées prioritairement avec les écoles d’Algérie, du Maroc et de Tunisie. L'ENA y appuie les programmes de formation initiale des fonctionnaires, comme certaines sessions en formation continue. L’ENA a ainsi largement contribué au succès de la fusion entre l’ENA marocaine et l’Institut supérieur d’administration (ISA) de Rabat qui s’est concrétisée en 2016 par la création de l’École nationale supérieure d’administration, avec laquelle un accord de partenariat a immédiatement été signé. Un projet de grande envergure a également vu le jour en Égypte avec la création d’une école destinée à la formation de l’élite du pays, qui sera abritée au sein de la National Training Academy du Caire.

Dans le domaine plus spécifique de la formation des diplomates, certains instituts ou académies diplomatiques, comme ceux du Caire ou de Tunis, ont fait appel à l’expérience de l’ENA et à son réseau d’intervenants pour assurer certains cycles de formation. Des visites d’études sont ainsi organisées depuis une dizaine d'années à l’intention de promotions sortantes de l’Institut d’Études Diplomatiques du Caire. Ces collaborations peuvent être plus ponctuelles, comme l’illustre l’organisation de la conférence « Diplomatie et globalisation : le diplomate face à l’émergence de nouvelles règles et acteurs des relations internationales » les 9 et 10 juillet 2018 en partenariat avec l’Institut Diplomatique pour la Formation et les Études et l’ENA de Tunis.

Développement de formations spécifiques

De nombreuses administrations font appel à l’ENA pour des actions de formation ponctuelles ou régulières. À titre d’exemple, depuis 2010, l’Institut des Finances Basil Fuleihan du Liban organise les « Rencontres des cadres dirigeants de la fonction publique libanaise ». Des experts français se rendent à Beyrouth et échangent sur les problématiques de leurs administrations, comme cette année sur le thème de la gestion de crise. En Jordanie, d’autres intervenants français se sont rendus au King Abdullah Center of Excellence (KACE). Au-delà de l’actualisation des connaissances, ces formations sont l’occasion pour les hauts fonctionnaires participants, d’échanges et de comparaisons avec leurs homologues français.

Ces échanges ont également lieu à Paris où des visites d’étude sont organisées par l’École en français, anglais ou arabe. Depuis 2014, date de sa création, la promotion sortante des Cadets du Service Civil israélien se rend à Paris pour rencontrer des intervenants choisis par l’ENA afin de comparer le fonctionnement et les défis de certaines administrations en charge de la réforme de l’État, de la gestion des ressources humaines dans la fonction publique ou de la compétitivité économique. Cette visite traditionnelle a culminé, le 17 juin 2019, avec l’organisation d’un symposium franco-israélien sur le thème « How to be a civil servant in a demanding society » en partenariat avec la Civil Service Commission d’Israël. Les cadres territoriaux marocains, organisés en délégations d’une trentaine de fonctionnaires, sont encore régulièrement accueillis à Paris pour deux semaines de formation sur les questions de décentralisation.

Des visites institutionnelles sont inclues dans les programmes des délégations koweitiennes de la Civil Service Commission qui sont régulièrement reçues en France : Conseil d’État, Assemblée nationale, Cour des comptes...

Par ailleurs, l’ENA permet à de nombreux étudiants venus d’institutions étrangères (exemple des élèves de l’ENA de Tunis) d’effectuer des stages au sein des administrations françaises.

Réseaux et consortiums

L’ENA s’associe régulièrement à d’autres partenaires français ou européens afin de former des consortiums dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient. Les synergies créées permettent de répondre à des projets bénéficiant de durée et de financement plus importants. L’ENA a ainsi appuyé la création d’un master en Gestion publique au Bahreïn, contribué au renforcement des capacités de l’Assemblée Nationale marocaine, la Cour des Comptes algérienne, le ministère égyptien du Développement local ou encore la Direction Générale de l’Administration et la Fonction publique de Tunisie (cf. activité multilatérale).

Enfin, la participation de l'ENA à des réseaux euro-méditerranéens, tel que le Gift-MENA, pour la région Afrique du Nord et Moyen-Orient ou ARADO (Arab Administrative Development Organization) est un vecteur important de la coopération avec ces pays.

Exemples d’action :

Projets de la zone Afrique Moyen-Orient

Télécharger (198 kB, PDF)
NOUS ContacterAfrique / Afrique du nord - Moyen-Orient