Rechercherune actualité

Intervalle de dates

Europ’After Hours : "Défense européenne : quelles initiatives ?"

08/01/2018
Avec Arnaud Danjean le mardi 16 janvier 2018 de 18h30 à 20h00, à l'ENA Strasbourg

Mardi 16 janvier 2018 de 18h30 à 20h00 à l'ENA Strasbourg

Arnaud DANJEAN est Député européen, Vice-président de la délégation pour les relations avec l'Assemblée parlementaire de l'OTAN et membre de la commission des affaires étrangères au Parlement européen

.

Défense européenne : quelles initiatives ?

Dans un monde géopolitique devenu instable et pour faire face aux menaces, les Etats membres et de l’Union européenne ont appelé à former "une Europe qui protège". Ce contexte géopolitique rend en effet nécessaire l’établissement d’une capacité de défense et de sécurité commune pour l’Union européenne.

Avec 203 milliards d'euros consacrés à la défense en 2015, les États membres de l'UE se situent en deuxième position au niveau mondial, derrière les États-Unis, en matière de dépenses militaires. Mais un effort important reste à faire pour pallier notamment le manque de coordination et de coopération entre Etats membres, et utiliser ces budgets de manière plus efficace.

Lors du sommet qui s'est tenu à Bratislava en septembre 2016, puis au Conseil européen de décembre 2016, les dirigeants de l'UE ont décidé de donner un nouvel élan à la sécurité extérieure et à la défense de l'Europe en renforçant la coopération de l'UE dans ce domaine. Les dirigeants de l'UE ont décidé de se doter d’un plan de mise en œuvre en matière de sécurité et de défense et de renforcer la coopération entre l'UE et l'OTAN. Enfin, ils ont approuvé la mise en place d’un plan d’action européen de la Défense de la Commission européenne, avec la création d’un Fonds européen de la défense, des mesures destinées à encourager les investissements dans le secteur de la défense et le renforcement du marché unique de la défense.

Le plan de mise en œuvre en matière de sécurité et de défense définit la voie à suivre en ce qui concerne le développement de la politique de sécurité et de défense de l'UE. Il met l'accent sur trois priorités stratégiques : la réaction aux crises et conflits extérieurs, le renforcement des capacités des partenaires et la protection de l'UE et de ses citoyens.

Parmi les actions concrètes permettant d'atteindre ces objectifs figurent :

  • le lancement d'un examen annuel coordonné en matière de défense (EACD) pour renforcer la coopération entre les États membres dans le domaine de la défense ;
  • la mise en place d'une coopération structurée permanente (CSP) pour renforcer la coopération en matière de défense entre les États membres désireux d'approfondir cette coopération ;
  • la mise en place d'une capacité militaire de planification et de conduite (MPCC) pour améliorer les structures de gestion de crises
  • le renforcement du dispositif de réaction rapide de l'UE, y compris les groupements tactiques et les capacités civiles de l'UE.

La réalisation d’une Europe de la Défense invite donc à s’interroger sur les formes concrètes que peut prendre la coordination au niveau européen. Pour que l’Europe qui protège devienne une réalité, les initiatives inscrites à l’agenda européen doivent de surcroît s’inscrire dans la durée et donc s’appuyer sur des bases institutionnelles résistant aux éventuels soubresauts nationalistes des Etats.