Addictions : quelle politique publique après deux mois de confinement ?

Les papiers de recherche de l'ENA : publication récente de Jean-Baptiste Rideau

Résumé de l'article

Le confinement a créé un contexte inédit en matière de consommation de produits psychoactifs. Alors que les marchés ont été  profondément affectés par les mesures sanitaires et que les populations les plus fragiles ont été précarisées, la crise sanitaire a pu conduire au renforcement des conduites addictives pour une partie des confinés. Elle a aussi révélé la fragilité des dispositifs de prévention et d’accompagnement. Alors qu’on n’avait jamais connu une baisse aussi importante des trafics, le risque de pénurie brutale a montré les limites de politiques prohibitionnistes insuffisamment articulées avec des mesures de prévention, de soin et de réduction des risques. Cinquante ans après la loi Mazeaud, le confinement nous  invite donc à repenser la lutte contre les conduites addictives et à renforcer les moyens dédiés.

Consultez cet article et les dernières parutions de la collection

Rechercherune actualité

Intervalle de dates