Revue française d'administration publique

Présentation de la RFAP

La Revue française d'administration publique (RFAP) est une revue scientifique de référence dans les domaines de l’administration et des politiques publiques, en particulier dans leurs dimensions comparées et européennes.
Elle publie des articles originaux dans ces domaines produits par des auteurs praticiens ou universitaires.

Fondée en 1977 par l'institut international d'administration publique, la RFAP est éditée depuis 2002 par l'ENA.

Elle est diffusée sous forme imprimée par la Documentation française et diffusée sous forme numérique par Cairn, portail en ligne de revues de sciences humaines et sociales.

Elle est par ailleurs partenaire AP@BABEL, base de données européenne pour l'accès aux publications académiques dans le domaine de l’administration publique

Afin de garantir une haute qualité de publication, les articles qu’elle publie font l’objet d’une évaluation anonyme et impartiale, dite " en double aveugle ", par au moins deux référents.

Auparavant, la rédaction se réserve le droit de ne pas retenir les propositions qui ne rentreraient pas dans le champ éditorial de la revue.

Proposer un article à la RFAP

Les auteurs d’articles souhaitant soumettre un texte sont priés de s’inscrire directement en ligne en ouvrant un « compte auteur » sur notre logiciel de gestion de manuscrits EditorialManager puis de déposer leur texte en fonction des instructions et après avoir pris connaissance du guide de l’auteur, en particulier des règles relatives au volume des textes (40 000 signes espaces et notes compris et au mode citation des références).

Les évaluateurs et coordonnateurs externes de numéro, lorsqu’ils sont invités à le faire par la rédaction, s’inscrivent en ouvrant un « compte évaluateur » ou « un compte éditeur ».

Les contacts avec la rédaction se font sous Editorial Manager  : rubrique « Contact » en haut à gauche.

Dernier numéro - 149 - Etudes d’impact et production normative

Les études d’impact visant à analyser les effets d’une règlementation ou législation en préparation sont un phénomène notable qui tend à se généraliser au sein de l’Union européenne et de ses États membres. Cet outil d’élaboration et d’évaluation des politiques publiques s’affirme aussi bien comme un standard de bonne gouvernance que comme une norme imposant des contraintes sur l’action législative ou règlementaire. Il s’inscrit dans le mouvement initié par l’Union européenne en faveur d’une "meilleure règlementation" et joue un rôle d’interaction entre la politique et l’expertise. Le dossier thématique de la Revue française d’administration publique  examine, dans une perspective comparative et interdisciplinaire la conception et la mise en œuvre des études d’impact et livre les premiers résultats empiriques d’une vaste enquête menée par l’équipe de la chaire Gutenberg de l’École nationale d’administration et de l’University College London relatifs à leur utilisation. Ce numéro apporte également une analyse critique des différents cadres théoriques proposés jusqu’à présent pour expliquer l’évolution et l’utilisation de l’outil que constitue l’étude d’impact.

Pour cela, il explore les liens souvent établis entre le cadre institutionnel et la qualité des études d’impact, entre l’analyse politique et la pratique discursive, entre le besoin d’élaborer des politiques publiques en partant de données factuelles et probantes et la construction d’un cadre théorique interdisciplinaire afin d’en comprendre les aspects pratiques quel que soit le contexte, étatique ou européen. En étudiant différentes expériences nationales, les auteurs cherchent à discerner de quelle manière l’introduction des études d’impact et leur inscription dans différents contextes ont modifié des schémas institutionnels bien établis ainsi que les interactionsentre les différents acteurs du processus d’élaboration des politiques publiques.

Varia

  • De la critique de l’asile à la gestion de l’offre en santé mentale. La perte de l’institution psychiatrique ? Réflexions à partir de l’exemple du Vinatier
  • Quelle architecture institutionnelle pour le développement durable ? La restructuration des services régionaux du Ministère de l’Écologie

Numéros précédents (sur le site du CAIRN)