Cycle international long (CIL - 14 mois)

A savoir

Le CIL, d'une durée de 14 mois, est un cursus initial généraliste. Il permet d'approfondir des connaissances sur les enjeux européens et de se familiariser avec l'administration française. Cette formation est pour une grande partie commune avec celle des élèves français de l’ENA ayant réussi les épreuves des concours d’admission.

NB : les ressortissants étrangers possédant également la nationalité française ne peuvent candidater aux cycles internationaux.

Public

Le cycle international long (14 mois + 2 mois*) s’adresse à de jeunes fonctionnaires ou agents publics étrangers et, dans certains cas très exceptionnels, à des personnes étrangères ayant apporté la preuve d’un projet professionnel d’engagement dans le service public de leur pays d’origine. Ce programme leur permet de bénéficier d’une formation commune avec les élèves fonctionnaires de l’ENA issus des trois concours, et notamment d’un stage de 4 mois qui se déroule selon leur choix sur les questions internationales ou sur les questions territoriales.

* Pour la rédaction et la soutenance d’un mémoire de Master

Cursus

Le Cycle international long a été réformé en 2015 et présente un nouveau schéma de formation.

Le CIL dure 14 mois.

Les élèves du CIL suivent des stages de même durée et de même type que les élèves français en formation initiale, soit au total plus de 9 mois de stage.

La scolarité des élèves se décompose ainsi:

  • 1 mois en septembre de l’année N préparatoire au stage et à la partie commune avec les élèves français
  • 4 mois de stage dans un organisme public choisi en fonction du projet professionnel (administration centrale ou déconcentrée, opérateur de l’Etat, organismes internationaux)
  • 9 mois en commun avec les élèves fonctionnaires issus des trois concours (enseignements à Strasbourg, dont un mois de congés en août)
  • 2 mois supplémentaires (novembre et décembre de l’année N+1) pour les élèves qui rédigent et soutiennent un mémoire de master

La formation est sanctionnée par un Diplôme international d’administration publique avec la mention "Cycle international long". Elle peut être complétée, en parallèle, par l'un des trois masters suivants :

Formation pluridisciplinaire, en alternance...

Les élèves du CIL suivent une majorité d’enseignements en commun avec les élèves issus des concours autour du management, de la mise en œuvre des politiques publiques, des questions européennes et internationales.

La scolarité alternant stages et enseignements, permet de former des experts de terrain, des hauts fonctionnaires sachant analyser mais aussi gérer et communiquer.

Conditions d'admission

  • être fonctionnaire, agent public ou dans un cas très exceptionnel, apporter la preuve d’un projet professionnel dans le service public au bénéfice de son pays d’origine
  • disposer d’un diplôme de niveau master 1 ou d'un cursus équivalent
  • exercer des responsabilités de niveau supérieur pour les fonctionnaires ou agents publics
  • posséder une excellente maîtrise de la langue française tant à l’oral qu’à l’écrit
  • avoir une bonne maîtrise de l’anglais
  • satisfaire aux épreuves de sélection organisées par l'École
  • ne pas être de nationalité française

Frais d'inscription

La formation est gratuite.

Les frais de séjour et de stage sont à la charge de l'élève. Ils sont évalués à 1400 € par mois.

Frais d’inscription en master :

Pour les élèves souhaitant suivre un des trois parcours de Master, une participation aux frais de scolarité de 500 € est demandée par l’ENA. A cela s’ajoute le paiement des droits d’inscription à l’université concernée (environ 260 €).
NB : Les élèves boursiers du gouvernement français peuvent se faire rembourser leur participation aux frais de scolarité de l’ENA pour les trois parcours de Master CIL, et sont exonérés des droits d’inscription universitaires pour ces mêmes masters.

Une bourse d'études du gouvernement français peut être sollicitée auprès de l'ambassade de France. Elle peut aussi être recherchée auprès d'une institution nationale ou internationale, publique ou privée, ou encore auprès du gouvernement qui a présenté le candidat.

Candidature

Pour les candidats résidant à l’étranger, tout dossier doit être déposé au service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France située dans le pays de résidence du candidat.

Les inscriptions sont closes pour le cycle 2016

Tests de sélection

Préparer votre sélection
En savoir plus