Rechercherune actualité

Intervalle de dates

L’ENA remporte un projet européen de soutien à la réforme de l’administration publique égyptienne

20/01/2015
L’Union européenne vient d’attribuer à l’ENA un important projet en Egypte afin de soutenir la réforme de l’administration publique et la politique de décentralisation.

Le 9 janvier 2015, la Délégation de l’Union européenne en Egypte a signé un contrat avec VNG International, l’agence de coopération internationale de l’association des municipalités hollandaises, en consortium avec l’ENA, pour la mise en œuvre d’un projet d’envergure de soutien à l’administration égyptienne. En effet, désireuse de bénéficier de l’expérience européenne en matières de réforme administrative, de formation des fonctionnaires et de décentralisation, l’Egypte s’est tournée vers l’Union européenne qui a sélectionné l’ENA et VNG International pour conduire ce projet.

D’une durée de 3 ans et doté d’un budget de 4,1 millions d’euros, ce projet contribuera au renforcement de la bonne gouvernance et de la transparence de l’administration égyptienne vis-à-vis de ses citoyens. Dans le cadre de ce projet, l’ENA fournira plus de 1000 jours d’expertise au Caire ainsi que dans plusieurs régions pilotes et accueillera de nombreuses délégations égyptiennes en France.

Ce projet permettra à l’Egypte d’une part de mesurer et d’améliorer la performance de ses services publics et, de l’autre, de mener à bien sa stratégie de décentralisation et de développement local, notamment via le renforcement des capacités des conseils municipaux nouvellement élus.

Les bénéficiaires directs de ce projet seront les ministères égyptiens de la Planification et de la réforme administrative ainsi que celui du Développement local, et notamment le Centre de formation des collectivités locales de Sakkara et 3 de ses antennes locales.

L’Egypte a récemment lancé sa "Stratégie de réforme administrative" dans l’optique de bâtir une fonction publique plus transparente et efficace, capable de fournir des services de qualité et de contribuer au développement socio-économique. Parallèlement, plusieurs réformes sont en cours visant à intégrer les éléments de la constitution de 2014 en termes d’aménagement du territoire, de décentralisation administrative et de développement économique.