Des métiers et carrières

L'ENA offre une remarquable diversité de carrières au cœur de l'action publique, en France comme à l'étranger.

L'ENA prépare notamment aux fonctions suivantes :

  1. Auditeur au Conseil d'État
  2. Auditeur à la cour des comptes
  3. Conseiller de Tribunal administratif et de Cour administrative d'appel
  4. Conseiller de Chambre régionale des comptes
  5. Conseiller des Affaires étrangères
  6. Inspecteur de deuxième classe à l'Inspection générale des finances
  7. Inspecteur de deuxième classe à l'Inspection générale de l'administration
  8. Inspecteur de deuxième classe à l'Inspection générale des affaires sociales
  9. Administrateur civil
  10. Directeur de cabinet du Préfet ou Sous-Préfet d'arrondissement
  11. Administrateur de la ville de Paris

Membres de hautes juridictions

Auditeur au Conseil d'État

Fonctions et missions : Les auditeurs de 2ème classe au Conseil d’État se voient confier des fonctions de rapporteurs au sein de la section du contentieux. Ils participent aux séances d’instruction et de jugement et rédigent, pour chaque dossier, une note et un projet de décision. Le nombre de dossiers à traiter est d’environ 80 par an.

Les auditeurs peuvent se voir confier des missions d’études ou des fonctions de rapporteurs auprès de différents organismes ou administrations.

Pendant 2 ans les nouveaux auditeurs sont affectés dans une juridiction administrative spécialisée, comme par exemple la commission centrale d’aide sociale.

Au bout de 3ans, en qualité de rapporteur, ils examinent les projets de loi et de décrets soumis pour avis par le Gouvernement. Ils sont chargés d’identifier les difficultés juridiques qui sont susceptibles de se poser, de proposer une rédaction du projet et de le défendre devant la section administrative ou l’assemblée générale du Conseil d’Etat. Ils peuvent être nommés, le cas échéant, dans les fonctions de secrétaire général adjoint, chargé de la gestion du Conseil d’État, ou de commissaire du gouvernement.

En savoir plus sur le site du Conseil d'Etat

Auditeur à la Cour des comptes

Fonctions et missions : la mission centrale de la Cour des comptes est d’assurer la transparence de l’emploi des deniers publics, en éclairant le Parlement, le Gouvernement et les citoyens.

Les auditeurs ont à connaître des différents types de contrôles qui font la spécificité de la Cour des comptes : contrôle de la gestion, contrôle des entreprises publiques, contrôle juridictionnel.

A sa nomination, chaque auditeur se voit désigner un mentor qui lui apporte son expérience pour mener à bien ses premiers contrôles. Dans l'exercice de sa mission de contrôle, il dispose d'une large autonomie tant au cours de l'instruction que pour la rédaction de son rapport de conclusions.

Le travail est organisé en application des principes de collégialité et de contradiction, pour permettre d'écarter les erreurs de droit, de fait ou d'appréciation dans les documents que la Cour des comptes transmet aux autorités compétentes.

Aux côtés des fonctions de rapporteur, les magistrats ont la possibilité, au cours de leur carrière, d'exercer des fonctions d'avocat général au sein du Parquet près la Cour des comptes ou des fonctions de gestion au sein du secrétariat général de la Cour.

Visiter le site de la Cour des Comptes

Conseillers des juridictions administratives et des chambres régionales des comptes

Conseiller de Tribunal administratif et de Cour administrative d'appel

Fonctions et missions : les conseillers de tribunal administratif et de cour administrative d’appel traitent des litiges qui peuvent naître entre l’administration et les administrés. Ils sont appelés à exercer leurs fonctions en région parisienne et en province.

Les conseillers de tribunal administratif et de cour administrative d’appel peuvent être appelés à rendre leur avis sur les questions qui leur sont soumises par les préfets des départements du ressort du tribunal et à assurer des missions déterminées. Ils président ou participent à de nombreuses commissions administratives (commission départementale des impôts directs, de recensement de scrutins électoraux…).

En savoir plus sur le site du Conseil d'Etat

Conseiller de Chambre régionale des comptes

Fonctions et missions : les conseillers de chambre régionale des comptes participent au jugement des comptes des communes, des départements et des régions et de leurs établissements publics locaux. Ils examinent la gestion de ces collectivités et établissements ainsi que celle des sociétés d’économie mixte et des organismes bénéficiant d’apports financiers des collectivités et établissements publics entrant dans leur champ de compétence. Ils participent au contrôle des actes budgétaires des collectivités et établissements publics locaux.

Au cours de leur carrière, les magistrats peuvent être amenés à exercer, au sein du Ministère public, les fonctions de Commissaire du gouvernement près la chambre.

Visiter le site des Chambres Régionales et Territoriales des Comptes

Corps diplomatique et consulaire

Conseiller des Affaires étrangères

Les 3 premières années de service au ministère des Affaires étrangères s’effectuent en administration centrale, à Paris ou à Nantes.

Fonctions et missions : participer aux fonctions diplomatiques, consulaires, et culturelles de l'État en administration centrale ou à l'étranger : rédaction politique, économique, culturelle et juridique, gestion administrative et financière d’un poste diplomatique, animation d’un service de coopération et d’action culturelle ou bien d’un service consulaire, management des hommes et négociation.

Membres des corps de contrôle

Inspecteur de deuxième classe à l'Inspection générale des finances

L'IGF : l'Inspection générale des finances assure pour le compte des ministres chargés de l’économie et du budget, une mission générale de contrôle, d’audit, d’étude, de conseil et d’évaluation en matière administrative, économique et financière. De fait, par ses différents travaux, l’IGF est au cœur de l’évaluation des politiques publiques et est très largement impliquée dans la réflexion sur la modernisation de l’État et de la gestion publique.

Inspecteur de deuxième classe à l'Inspection générale de l'administration

L’IGA : l’Inspection générale de l’administration exerce " une mission générale de contrôle, d’audit, d’étude et de conseil à l’égard des services centraux et déconcentrés du ministère de l’intérieur ». Ce contrôle s’étend " à tous les personnels, services, établissements, institutions et organismes sur lesquels les préfets exercent leur contrôle ». L’Inspection générale de l’administration assure également des missions d’évaluation des politiques publiques, de formation et de coopération internationale.

Inspecteur de deuxième classe à l'Inspection générale des affaires sociales

L’IGAS : l'inspection générale des affaires sociales (IGAS) créée en 1967 est la plus jeune des trois inspections générales interministérielles. Aux missions traditionnelles de contrôle s'ajoutent des missions d'audit, d'enquête et d'appui et d'évaluation des politiques publiques, missions internationales (missions d’administration comparée...).

Administrateurs civils et sous-préfets

Administrateur civil

Le corps des administrateurs civils est un corps interministériel. Il représente la majorité des postes offerts à la sortie de l'ENA.

Fonctions et missions : concevoir, mettre en oeuvre, et évaluer les politiques publiques dans les différents ministères et les établissements publics administratifs. Animer des équipes, assurer la cohérence des actions, assurer des fonctions de représentation.

Les sphères de l’action publique traitées par chaque ministère ou administration centrale étant très variées, chaque fonction a bien évidemment sa spécificité et suppose un intérêt marqué pour le domaine choisi.

Directeur de cabinet du Préfet ou Sous-préfet d'arrondissement

Les postes dans l’administration préfectorale sont recrutés en détachement parmi les Administrateurs civils. Ce sont des postes territoriaux gérés par le ministère de l’Intérieur.

Fonctions et missions :

  • Assister le Préfet : sous son autorité, veiller à l'application des textes législatifs et réglementaires et à la mise en œuvre des directives du gouvernement.
  • Représenter l’État : assurer la sécurité des personnes et des biens, développer le service public (accueil, délivrance de titres, développement des nouvelles technologies, etc.), assurer le respect de la légalité et de l’État de droit, agir pour l’intégration sociale et la lutte contre l’exclusion,
  • Administrer le territoire et promouvoir son développement économique.

Corps des administrateurs de la ville de Paris

Administrateur de la Ville de Paris

Ce corps constitue le corps d'encadrement de la Ville de Paris.

Mission : mettre en œuvre les décisions municipales, préparer les projets de textes et d'instructions. Occasionnellement, coordonner des travaux et diriger le personnel.

Voir le texte statutaire régissant le corps des Administrateurs de la Ville de Paris.