Qu’est-ce qui change ?

Une épreuve collective d’interaction

L’objectif de cette nouvelle épreuve est de tester les qualités relationnelles des candidats : capacité de dialogue, d’écoute, de conviction. Cette épreuve ne nécessitant aucune forme de préparation particulière, est inspirée des meilleures pratiques en la matière observées en France et en Europe. Elle vient utilement compléter l’évaluation des compétences et aptitudes individuelles des candidats.

Epreuve collective d’interaction

Une épreuve de finances publiques dès l’admissibilité

L'acquisition des connaissances fondamentales en matière de finances publiques est désormais évaluée chez tous les candidats dès l’admissibilité, à l'instar des connaissances en questions sociales, droit public, économie et de question contemporaine. Cette dernière épreuve voit son périmètre précisé : il est en effet indispensable que les futurs cadres supérieurs de l’Etat puissent démontrer leur capacité à contextualiser l’action publique.

Une épreuve d’anglais obligatoire

La maîtrise de l’anglais est en effet essentielle à la pratique professionnelle des cadres de la fonction publique de l’Etat et ne peut être atteinte que s’ils disposent d’un niveau initial minimal. L’entrée en vigueur de cette disposition est différée à 2018, afin de laisser aux futurs candidats le temps suffisant pour se mettre à niveau.

Les candidats aux sessions 2016 et 2017 des concours d’entrée garderont la faculté d’effectuer un choix entre 8 langues (allemand, anglais, arabe (littéral) chinois (mandarin) espagnol, italien, portugais, russe).

L’entretien avec le jury

D’une manière générale et pour les trois concours, l’entretien avec le jury s’inscrit résolument dans une démarche de recrutement. Il vise à estimer la personnalité, la motivation et le parcours des candidats ainsi que leur compréhension des enjeux et des valeurs du service public.

Le concours rénové prend mieux en compte le parcours professionnel antérieur des candidats au concours interne et au troisième concours en adossant l’entretien avec le jury à un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP).

Les programmes révisés 

Le programme des épreuves a fait l’objet d’une révision dans un triple objectif : actualisation, resserrement sur les connaissances réellement utiles à l’action publique et prise en compte de la dimension européenne de chaque discipline lorsque cela est pertinent. Pour en savoir plus : Arrêté du 16 avril 2014 modifié par l'arrêté du 6 mars 2015 fixant la nature, la durée et le programme des épreuves des concours d'entrée à l'Ecole nationale d'administration

Le format de certaines épreuves a été modifié afin de mettre en valeur une plus grande variété de profils grâce à une diversification des modes d’évaluation (compositions, notes sur dossier, questionnaires à réponses courtes, épreuves orales avec ou sans préparation, individuelles ou collectives).